A la sortie du village vers Godewaersvelde , on localise une des attractions de Boeschèpe le moulin de l'ingratitude , situé sur le complexe dédié à Joseph Decanter , comprenant un ensemble paysager , avec la salle des fêtes, le moulin et le café du Vierpot .

Joseph Decanteur est resté maire pendant 40 ans, traversant au passage la difficile période de la  guerre 39-45, maintenu à son poste par le Préfet aux élections de 1941. De on dit  au village, et on recherche des témoignages, qu'il fût un grand résistant, ayant fait ou ayant abrité notamment des aviateurs anglais.A la sortie de la guerre , il fût élu Conseiller général du canton de Steenvoorde de 1945 à 1970.

 

De cette période , il reste  à deux entrées du village, des alignements de poteaux blancs à pointe rouge faisant suite aux haies d'aubépine classiques, et censés marquer la délimitation des voies en cas de congères hivernales, lui permettant quand même d'apprécier la vue sur le moulin depuis sa propriété rue de la Gare.

De par sa notoriété évidente,bardé de son éternel chapeau, il s'autorisait après guerre,à appeler  ses concitoyens  petits, petits...tant et si bien qu'il en fît de même avec un de ses agents territoriaux de l'époque:

Henri Sohier était cantonnier comme  il était convenu de dire  à l'époque.

 

Le maire l'appelait sans cesse Henri'que , Henri'que , tant et si bien  qu'un jour de mauvaise humeur  et n'en supportant plus ,il tacla le premier magistrat  en disant :

 

Monsieur le Maire  , ne suis je pas devenu assez grand pour ne pas m'appeler Henri comme tout le monde , le tout en flamand !!!!!

Je ne sais si la promo a suivi.....Souvenirs de jeunesse

Les recherches concernant Joseph Decanter nous conduisent maintenant chez Marie Thérès Cadet

"Le café de la Maison Commune "à Berthen.

Ayant bien connu la personnalité de ce maire hors du commun , Marie Thérèse possède une collection d'assiettes en porcelaine ou trone l'effigie de Joseph.

Il était courant dans les années 60  d'attribuer un trophée ( aujourd'hui des coupes) au vainqueur du tir des archers de la Saint Sébastien.

(tir à la perche verticale en l'occurence).

On peut apprécier sur l'assiette, outre la photo de l'ancien magistrat, l'église, les armoiries, le moulin cher à ses yeux  et des "branchettes" de houblon en fleurs!

Le fait d'avoir deux dates semblerait dire que l'on décerne la coupe sur deux saisons! (à vérifier)

 

Lire la suite